Rendre une planche waterproof

Salut à tous :stuck_out_tongue: j’ouvre un topic sur les problèmes lié à la pluie et l’eau sur nos skates car en ces temps de pluie qui n’en finissent pas il serait temps de s’adapter. Beaucoup de planche ready to ride sont déja certifié ip65 donc le problème ne se pose pas, je m’adresse donc au diymen qui souhaite optimiser leur planches afin de rouler par tout les temps!
Tout d’abord je tiens à préciser que rouler sous la pluie est extremement dangereux, et que c’est fortement déconseillé. Malgré tout quand on a pas le choix autant être le plus prêt possible!

D’après mon experience sur un longboard classique pour rouler sous la pluie et avoir la meilleure accroche qui soit au niveau des roues on va privilégier des roues pas très large pour maximiser le poids par cmcarré et donc favoriser l’accorche, à contrario des roues trop larges étalent le poids et favorise donc l’aquaplaning comme l’eau évacue moins bien, Ce qui amène à un belle gamelle incontrolée, une commotion cérébale et des gens qui se foutent de ta gueule pendant que tu repars avec les jambes qui tremblent.
des solutions existent pour évacuer l’eau plusieurs tuto sur le net existent. Il s’agit de creuser des sillons dan la roues à la manière des pneus de voiture. J’ai trouvé dans le commerce des kengel prés sillonnés pour 100 euros, ca fait 40 de plus que normale mais bon au moins c’est clean.

Maintenant qu’on a une accroche correct il s’agit d’ajuster sa manière de rider, très important! le plus important!
quand c’est mouillé, la règle d’or, on ne carve pas, tu le fais jamais, jamais jamais, après tu prends la confiance et tu te ramasse. Les virages sont pris très large, avec des appuis égaux sur les deux trucks et sans accélérer d’autant plus en double moteurs. Je le dis comme ca mais bon, éviter tout ce qui est plaque d’égoux, et autre truc qui glissent. Sachez analyser le type de revêtment, on glisse plus facilement sur un truc super lisse que sur une route bien rugueuse.

Le choix des roulements :
l’idéal c’est les céramiques, après un bon compris serait les inoxydables moins cher. Les deux nécéssitent un entretiens fréquent si vous roulez souvent sous la pluie.

le deck :
un plateau style downhill très large au niveau des roues pour éviter de se reprendre toute l’eau

Les moteurs :

tout les brushless sont censés être waterproof, de ce que j’ai lu sur le web, seul les sensored n’acceptent pas l’humidité, du faite des composant élèctroniques internes, à voir si en débranchant la prise ils peuvent quand même fonctionner par temps de pluie.

Voilà c’est tout pour mes compétences je m’en remets à vous pour enrichir ce topic dans la partie éléctronique, vos avis sur le matos, et vos techniques perso pour empêcher l’eau de tout faire cramer :lol:

Super idée pour ceux qui veulent rider sous la pluie.

Beaucoup de planche ready to ride sont déja certifié ip65 donc le problème ne se pose pas

C’est justement là qu’une partie du problème se pose. Quand tu vois que Mellow pousse un kit IP65… et que la majorité des gens y compris Alexis évitent de rider sous la pluie… c’est que c’est pas encore bien rodé leur affaire. Un mec qui achète un skate venant du grand publique, tu luis dis rider sous la pluie avec qq vidéos… Il fait ça tous les jours et se sert de son skate sans maintenance comme une voiture. Il ne roule pas que sous la pluie… mais aussi dans de l’eau (au sol) qui est un mélange de sel, essence etc etc… Pareil pour Enertion avec la R2 (mais à un autre degré), j’ai récupéré deux boards pour les aider… corrosion partout plus rien qui marche.

Donc today, en board “IP65” ready to ride, à part le logo ou des promesses qui n’engagent que ceux qui les croient (ou que tu considères juste rouler dans une flaque de 2mm d’eau pendant deux secondes) c’est du flan.

Ensuite, water resistant et water proof c’est différent.

Isoles tout ton boitier elec avec un joint silicone/sikaflex + passage cable. Pense au flex du deck. Vérifies et améliore ton montage. petit à petit. Et c’est good. Après, si vraiment je sais que je dois roulement sous la pluie d’un point A à un point B… je prends tout sauf un skate électrique.

Bonne idée ! Pour faire un setup vraiment waterproof il y a des choix à faire, notamment le fait de bien fiabiliser le fonctionnement en lui-même avant de commencer à sceller partout.

Déjà pour éviter la corrosion / oxydation, ça peut être un bon choix de mettre une bonne couche de plastidip partout sur les PCB et connexions (et en plus ça diminue les vibrations sur les soudures), ou un pad thermique / de la pâte thermique là où il faut refroidir avec un radiateur alu ou un case alu complet. La version hardcore c’est de tout figer dans l’epoxy mais pas de réparation possible en cas de défaillance. Idem, réparer un truc après avoir plastidipé partout ça veut dire qu’il y aura un gros nettoyage avant réparation.

Se pose également la question des câbles en eux-mêmes, à voir s’il n’y a pas de microfissures dans les gaines (les gaines en silicone c’est le bien, avec un bon filet de protection c’est mieux) et s’ils ne sont pas susceptibles de faire de la condensation qui va se propager à l’intérieur des gaines. Donc appliquer de l’enamel aux extrémités des câbles après soudure, en laissant pénétrer entre les fibres / fils, permettrait de stopper toute propagation éventuelle (et les câbles en cuivre siliconé c’est le bien encore une fois).

:arrow: :arrow: On en revient à la première ligne : bien fiabiliser le fonctionnement du build avant de penser à waterproofer :mrgreen:

C’est principalement ce qui me vient, à ajouter aux conseils de Ced ci-dessus :wink: Normalement avec tout ça on devrait achever un vrai setup “waterproof” qui peut rouler sous la pluie et dans les flaques.

Super c’est info, merci Vana !!
C’est vrai que je roule en tous temps, pluie, neige (c’est comme rouler sur lac le froid en plus :smiley: ), boue, peut importe la Darth mange de tout).
Jamais eu de soucis depuis mes boitiers étanches, mais je savais pour tes histoires de câblage … condensation … je vais direct regarder l’enamel (que je connais pas, nouveau mot pour moi !) mais ça veut dire que j’ai du boulot sur le build !
Pour moi du moment que les connecteurs étaient étanchéifiés et batteries et VESCs dans des box watterproof j’étais serin … ça va me faire faire un bon contrôle technique now.

En tous cas, après un ride mouillé c’est tjr bien d’essorer/sécher au mieux le setup. Je note aucune corrosion visible, pê que cela vient de l’utilisation et de l’après utilisation comme vous dites. Mais pourtant en + de 6s mois le setup est plutôt saint et hyper robuste !!

Qu’est-ce qu’on entend ici,… Je suis pas pressé de vous croiser sur la route en tous cas :slight_smile:
Comparer avec une caisse sans maintenance … déjà c’est pas possible t’es sensé avoir ton p’tit contrôle technique sinon tu peux/dois pas rouler !

Après de toute façon pour moi c’est roue pleine de longboard l’hérésie sous la pluie (bon je le faisais tous les jours travaillant sur panam avant … et ça se fait puisqu’ils compètent quand même même sous la pluie par exemple, mais t’as goutté aux pneus AT, t’ajoute des gardes boue et tu seras plus serin et aussi moins d’eau partout.
Mais ça marche esk8 aussi :



même pas mouillé le type !!

Oh j’adore le look de ta Darth ! Je ne l’avais pas vue avec les garde-boue complets, ça me rappelle les customs sur les vieilles américaines :smiley: Si en plus ça marche bien contre les éclaboussures c’est tout bénef !

C’est pas mon deck, c’est des photos récentes du topic d’images sur esk8builder.
Je voulais faire la même sur la Darth mais … pas encore pris le temps. Whitepony du même forum voisin en a fait de très beau à la même sauce, mais je verrais plus l’attache et du coup protection à l’intérieur pour les grandes roues at et l’offroad.
La Darth c’est un e-mtb :wink:

Salut les gars je me pose une question existentiel sur la board waterploof que je vais faire, je suis sur un moteur aps de 4000W en 63mm mais le problème c’est qu’il est sensored, du coup pour l’eau c’est pas top, mais question, est ce que si je branche pas la prise de capteurs le moteur devient waterproof? Genre y a pas un lien direct, une sorte de sécurité qui change le comportement du moteur a cause des capteurs. :smiley:

Non, les capteurs n’agissent pas sur le moteur directement.
Mais si tu peux t’en affranchir c’est mieux (ça évitera d’avoir une carte électronique qui s’oxyde dans le moteur et pourrait potentiellement laisser des morceaux entrer dans les bobinages).

sur un longboard pour du waterproof je conseille du sensorless

Merci!! :smiley: Je vais essayer de virer les capteurs et si c’est impossible on passera a la solution recouvrir d’une fine pellicule de colle chaude