E-SK8.FR dans l’émission Tracks sur Arte !

Dans le cadre d’un documentaire sur les skates électriques, j’ai été interviewé par l’équipe de tournage pour Tracks. C’est une émission consacrée aux contre-cultures et aux différentes formes d’art émergentes. L’émission, tout comme la voix de Christelle André sont légendaires. C’est vous l’imaginez un vrai un honneur. Je présente les skates électriques DIY (entendez fait par vos minimes!) avec les dernières avancées en termes technologiques; notamment une version hardcore de la bien connue boosted board avec une autonomie record, une puissance diabolique et un poids de 6kg.

Vous verrez aussi dans ce reportage nos amis d’E-Ride Earth et leur jouets électriques ainsi que William de chez RideMore/EvolveSkateboards France avec la bonne humeur qui va bien.

Vous aimez le skate, le longboard… mais surtout le snowboard…vous souhaitez vous faire votre propre skate électrique et aimez les expérimentations en tout genre … rejoignez nous sur le forum E-SK8.FR pour de belles aventures ! E-SK8, ce n’est pas l’affaire d’une personne mais plutôt d’une communauté qui aime repoussez ses limites. On a tous débuté… pourquoi pas vous ? Nous publions beaucoup de tutoriels, de photos mais surtout nous sommes là pour vous accompagner à réaliser votre projet de ride électrique.

Mes remerciements les plus sincères vont à Arte et Tracks qui ont su en moins de 10 minutes mettre en avant une passion/sport, et mine de rien… c’est pas évident. Je remercie aussi l’équipe de tournage, Matthieu, Pierre, Antoine et toute la production ainsi que Manu (et toute l’équipe) d’ERA ainsi que William de RideMore. Un gros big up à Cyrille pour sa gentillesse et avec qui j’ai toujours autant de plaisir à partager des sessions et sans qui ce reportage aurait été moins agréable.

Pour finir, un remerciement chaleureux à Trampaboards qui fait des mountainboard de haute qualité.. J’en ai d’ailleurs fait une version électrique revisitée à la sauce E-SK8 !

Vive ERA, Vive RideMore… et vive E-SK8.FR !

Un reportage de Matthieu Brunel
Caméra : Pierre Chautard, Zoltan Hauville
Son : Antoine Benguigui, Maya Rosa